Articles

Défis pour les recycleurs de catalyseurs en Europe

Posted by isahora
10 juin 2019 0 comments

Defis pour les recycler autocatalyseurs

Voici notre premier rapport du séminaire IPMI Auto Catalyst & Fuel qui s'est tenu récemment à Atlanta..."Challenges for Autocatalyst Recyclers in Europe" a été présenté par Oliver Krestin, directeur général de la société allemande Hensel Recycling. Son point de vue sur les défis à relever couvrait 3 catégories :

Matériaux

Il y a 20 ans, il n'y avait que deux types de pots catalytiques utilisés en Europe - ceux pour les véhicules à essence et ceux à moteur diesel. Les tailles et la composition des métaux précieux variaient, mais, essentiellement, c'était tout. Depuis, de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies et de nouvelles réglementations ont entraînés pléthore de changements, avec un impact significatif sur le recyclage des métaux précieux :

Catalyseur à trois voies (TWC) - qui oxyde les polluants des gaz d'échappement (hydrocarbures et monoxyde de carbone) et transforme les oxydes d'azote en composants inoffensifs : eau, azote et dioxyde de carbone (CO2). Favorisé pour les petits véhicules à essence, il possède un substrat céramique à haute teneur en palladium et rhodium.

Réduction catalytique sélective (RCS) - un système de contrôle actif des émissions éprouvé et avancé qui injecte un agent réducteur de liquide par l'intermédiaire d'un catalyseur spécial dans le flux d'échappement d'un moteur diesel. Son catalyseur à base de zéolithe de cuivre signifie que les charges de platinoïde sont faibles.

Lean Nox Trap (LNT) - utilisé pour réduire les émissions d'oxydes d'azote des petits moteurs diesel, il a un substrat de cordiérite céramique et est un catalyseur à base de platinoïde et de baryum.

Filtre à particules d'essence (GPF) - filtre d'échappement en ligne conçu pour capturer les particules de suie dans les moteurs à essence à injection directe. Il contient du palladium et du rhodium et utilise un substrat de cordiérite céramique.

Catalyseur d'oxydation diesel (COD) - un composant "après traitement" qui est conçu pour convertir le monoxyde de carbone et les hydrocarbures en dioxyde de carbone (CO2) et en eau, en décomposant les polluants dans le flux d'échappement d'un moteur diesel. Il contient des charges de potassium plus élevées et un peu de palladium. Il n'y a pas de rhodium utilisé.

Filtre à particules diesel (DPF) - capte et stocke la suie d'échappement afin de réduire les émissions des voitures diesel. Il contient à la fois du potassium et du palladium, mais pas de rhodium.

Nous les connaissons déjà et nous en sommes venus à comprendre et à gérer leur impact sur le recyclage des platinoïdes. Pour l'avenir, cependant, en particulier en Europe, d'autres changements se produiront. D'autres lois prévoient déjà l'introduction de filtres à particule catalysés et de filtres de réduction catalytique sélective qui ne contiennent pas de platinoïdes, mais dont la teneur en fer, en cuivre, en vanadium et en antimoine est précieuse. Le défi consiste à mettre au point de nouvelles technologies qui faciliteront la manipulation et la séparation économiques des différents catalyseurs et filtres sur le marché.

A l'heure actuelle, il reste bien sûr une grande quantité de voitures équipées de catalyseurs "standard" qui devront être recyclées au cours de la prochaine décennie environ, et bien que l'utilisation des platinoïdes dans l'industrie automobile puisse diminuer avec le temps, elles ont une valeur sur d'autres marchés pour garantir que leur récupération restera financièrement intéressante.

Problèmes

L'industrie du recyclage de pots catalytiques est confrontée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement qui ont des conséquences au fur et à mesure que nous avançons....

Les hausses de prix du palladium et du rhodium ont été spectaculaires au cours des 12 derniers mois et, les fournisseurs étant traditionnellement payés "à l'avance", les affineurs ont dû injecter jusqu'à 35 % plus de liquidités dans leurs activités. Cela a créé des problèmes de liquidité pour certains acteurs de l'industrie.

Les capacités de production et d'affinage sont limitées, compte tenu de l'augmentation de la demande au cours des dernières années. Compte tenu d'un avenir incertain et des coûts élevés, il n'y a actuellement aucun investissement dans de nouvelles fonderies. De plus, les coûts d'entretiens augmentent avec la sur-activité.

Comme nous l'avons déjà mentionné, la complexité du mélange de matériaux exerce une pression économique supplémentaire sur les affineurs qui cherchent à trouver de nouvelles technologies pour faciliter la séparation économique entre les différents types.

Législation

Habituellement, en ce qui concerne la législation, nous parlons de restrictions supplémentaires sur les émissions des véhicules. Il y a toutefois deux autres aspects de la législation qui ont un impact important sur notre industrie.

Les fibres céramiques réfractaires artificielles (FCR), utilisées comme matériau isolant dans les catalyseurs, présentent l'avantage d'être légèrs, relativement bon marché et thermiquement efficaces.

Cependant, ils peuvent irriter la peau, les yeux et les voies respiratoires supérieures, et on craint que les fibres individuelles soient assez petites pour pénétrer profondément dans les poumons et entraîner le développement de cancers et du mésothéliome.

Par conséquent, ils sont considérés comme dangereux dans certains pays européens dont l'Allemagne, la Suisse, la France et le Royaume-Uni. Cela entraîne des coûts de transports supplémentaires, car les catalyseurs sont expédiés via des procédures dites ADR.

carte europe scrap cash

L'achat de catalyseur en liquide a également été interdit dans certains pays européens, dont la France, l'Espagne, l'Italie et le Royaume-Uni, dans le but de limiter les activités criminelles et frauduleuse. Il est évident que cette interdiction à eu des conséquences pour l'industrie.

carte Europe

L'industrie du recyclage des platinoïdes a été définie par des changements et nous avons appris à anticiper et à nous y adapter. Les changements que nous observons actuellement en Europe sont certes difficiles, mais ils offrent également des opportunités qui, à notre avis, profiteront à ceux qui sont le plus à même de réagir rapidement et efficacement.