Articles

Découverte au Brésil

Posted by franchise
12 juil. 2017 0 comments

L’actualité des métaux du groupe Platine est rythmée par de mauvaises nouvelles venant des mines africaines depuis quelques années déjà. D’ailleurs, 2017 ne fait pas exception à la règle et ces nouvelles sont de plus en plus nombreuses. Afrique du Sud et Zimbabwe doivent faire face à la non-profitabilité de leurs mines. Les investisseurs se rendent compte que les mines africaines ne sont plus aussi rentables qu’elles ne l’étaient ; ceci étant dû à l’augmentation des prétentions salariales des travailleurs africains. Quelle solution envisage alors les investisseurs ?

 

Pourquoi pas l’Amérique du Sud ? Les seuls points géographiques connus, jusqu’ici, pour une présence de palladium et de platine sur leurs territoires étaient l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Russie et le Canada. Ce n’est plus le cas depuis Juin 2017.

En effet, un projet minier au Brésil vient de voir le jour. L’AIM – Alternative Investment Market – va aider le projet à lever 2 millions de dollars. Pour un projet qui se décrit comme étant la meilleure opportunité « Platine » de l’hémisphère Sud, le pari est tout de même un peu osé. Même s’il est rare de trouver des mines de platine et palladium hors Afrique du Sud, il faudrait tout de même miser sur une dégradation en continue de la situation. Ainsi, les investisseurs pourraient se décider à apporter les capitaux et les savoir-faire miniers en Amérique du Sud.

 

Alors serait-ce une bonne idée d’investir en Amérique du Sud ?
Si aucune autre mine de ce genre n’est découverte en Amérique du Sud ou tout au moins au Brésil, il se pourrait que la réponse soit non. Pourquoi investir en équipement et formation d’ouvriers dans un pays où l’activité minier (Palladium & Platine) ne se limiterait qu’à une seule mine.
Cependant, il existe également la possibilité que la mine, aussi seule soit elle, puisse être extrêmement rentable. Dans ce cas, tout le monde dit « Go ! ».

Affaire à suivre …