Articles

Et si toutes les voitures diesel d’Europe étaient polluantes?

Posted by Isabelle LARERE
20 juin 2018 0 comments

 

Une étude récente, la première a être publiée depuis le scandale des émissions de carburant diesel chez Volkswagen en 2015, a révélé que même les modèles les plus récents de voitures diesel européennes ont de sérieuses répercussions sur l’environnement. Selon les résultats, plus de 4 000 modèles de véhicules produisent des taux d’oxydes d’azote (NOx) excédant largement les limites imposées par l’Union Européenne.

Le système de notation utilisé par l’UE, The Real Urban Emissions Initiative (TRUE) ou Initiative des Réelles Emissions Urbaines, recense 375 000 voitures individuelles à travers le continent et divise tous les véhicules en plusieurs groupes en fonction des standards d’émission. Les véhicules appartenant aux niveaux de diesel Euro 3, 4 et 5 ont des resultats “faibles” en ce qui concerne les niveaux de NOx, ce qui signifie que le véhicule produit plus de 180 mg/km de NOx. Ces véhicules comprennent les motos ainsi que les anciens modèles de voitures. Les modèles de voiture plus récents sont classifiés sous la catégorie Euro 6 et, curieusement, ils ne répondent pas aux standards d’émission non plus. La majorité des voitures Euro 6 ont également des résultats “faibles” et seuls certains modèles isolés ont recu une note “modérée”. Dans les faits, aucune “bonne” note n’a été attribuée aux voitures diesel.

D'un côté, le Conseil International du Transport Vert (International Council on Clean Transportation), l’organisation non gouvernementale américaine a l’origine de cette étude, a déclaré au Financial Times que les résultats sont “une confirmation frappante de nos plus grandes peurs au sujet des voitures diesel”. De l’autre, l’Association Européenne des Constructeurs Automobile prétend que ces résultats sont “trompeurs”. Leur argument se fonde sur le fait que les modèles de véhicules de 2019, qui répondront aux futurs standards Euro 6d, ne sont pas pris en compte par l’étude. Le secrétaire général de l’association, Erik Jonnaer, a déclaré que “puisque toutes les voitures prises en compte par l’Initiative TRUE sont des véhicules pre-Euro 6d, il n’est pas étonannt qu’elles ne répondent pas aux normes d’émission qui sont devenues obligatoires après leur entrée sur le marché”.

Greg Archer, de l’ONG Transport et Environnement, a annoncé au Guardian que le nouveau classement “est une conséquence du diesel gate – des dizaines de millions de voitures diesel polluantes sont toujours en circulation, produisant une fumée toxique que nous respirons au quotidien. Il identifie les modèles les plus nuisibles et les régulateurs doivent agir pour pousser les fabricants a remettre les choses en ordre”.

Source: https://www.popularmechanics.com/cars/car-technology/a21100656/european-diesel-cars-pollution-study/