Articles

Fraude au système antipollution par des constructeurs automobiles allemands

Posted by Emilie GASPAR
22 févr. 2018 0 comments

volk

 

Les constructeurs automobiles allemands notamment Daimler et Volkswagen, sont soupçonnés de manipuler les moteurs de leurs véhicules, de façon à valider les tests concernant les émissions polluantes de ses moteurs diesels. Ils sont par conséquent menacés d’une nouvelle action de rappel de certains véhicules diesel selon l'hebdomadaire Der Spiegel qui a publié un article à ce sujet ce dernier vendredi. .

La fraude au système antipollution AdBlue, serait causée par un liquide qui aspire le dioxyde d’azote (NO2), en effet. Le système de gestion du moteur permettrait que le liquide soit injecté en plus petite quantité dans le pot catalytique pour en limiter la consommation entre deux inspections techniques. La conséquence de cette pratique serait une émission de gaz polluants plus importante, affirme Der Spiegel.

Le modèle touché du constructeur Daimler est la Mercedes Benz Vito Tourer, mais l’agence fédérale de l'automobile Kraftfahrt-Bundesamt (KBA) soupçonne que ce soit aussi le cas sur d’autres modèles. Cependant, le constructeur « rejette tout lien de causalité » à ce sujet et compte se défendre « par tous les moyens légaux » pour le prouver. Il affirme que le moteur des véhicules concernés, produits jusqu’à l’été 2016 et livré par le partenaire Renault, n’existe sur aucun autre modèle de Mercedes.

Volkswagen est aussi touchée par ce scandale depuis la découverte de ces manipulations des moteurs diesel en septembre 2015 et dans ce cas concerne plus de 11 millions de véhicules. Le constructeur a d’ailleurs cessé de distribuer le modèle T6 en version diesel, mais dément ces pratiques de manipulation du moteur.

D’autres véhicules sont visés par un rappel en Europe car les inspecteurs de la KBA ont décelé 5 programmes informatiques suspects pilotant le moteur du VUS Macan, et du modèle le Cayenne de Porsche, qui est une filiale du Groupe Volkswagen, affirme Der Spiegel.

La cour administrative fédérale se prononcera aujourd’hui sur les interdictions de circulation des différents véhicules diesel, qui sont désignés comme les plus polluants et qui menacent donc plusieurs grandes villes comme Düsseldorf et Stuttgart.

Source : AFP