Articles

Le palladium continue de tirer avantage du « dieselgate »

Posted by Myrtille B
28 déc. 2017 0 comments

La valeur du palladium au plus haut grâce au "dieselgate"

Source: LaTribune 

Suite au scandale du « dieselgate », la cote de popularité des moteurs à essence a rebondit. Or, tous les véhicules essences sont équipés de pot catalytique afin de limiter leur impact écologique depuis les années quatre-vingt. Ces pots catalytiques – plus communément appelé pot d’échappement- sont constitués notamment de palladium.

En un an, le cours du palladium a augmenté de 50% et continue de croître. Mercredi matin, l’once de palladium atteignait une valeur record de 1.071 dollars, son plus haut niveau depuis 16 ans et demi.


Après les aveux de Volkswagen, d’autres constructeurs automobiles ont été soupçonnés d’utiliser un logiciel falsifiant les valeurs d’émissions carbones de leurs véhicules diesel. Les consommateurs ont donc boudé les moteurs diesel et se sont tournés vers les moteurs essences. La demande de véhicules essences a donc augmenté, et par conséquence celle du palladium également.

Les analystes de Commerzbank déclarent « Le prix du palladium a laissé non seulement les autres métaux précieux, mais toutes les matières premières que nous suivons, dans le rétroviseur. Son élan se nourrit de l'appétit des consommateurs pour les véhicules à essence, qui a été dopé par le scandale du 'dieselgate'. Le platine a en revanche souffert ».

 

Le palladium est principalement utilisé pour les pots catalytiques essences à l’inverse du platine, utilisé pour les pots catalytiques diesel. C’est pourquoi, pour la première fois depuis 2002, le palladium est devenu plus cher que le platine. L’once de platine vaut 923,75 dollars et n’a augmenté que de 2% depuis le début de l’année. « Le platine a également souffert d'un manque d'appétit du secteur de la bijouterie. Son prix est tombé en dessous de celui de l'or, et le métal est désormais moins prestigieux, ce qui affaiblit sa demande en Chine, premier marché du platine » remarquent les analystes de Natixis.

 

Cependant, certains analystes appellent à la prudence face à cette montée spectaculaire du palladium. « Nous avons revu nos prévisions pour 2018 à la hausse pour le palladium. Mais nous maintenons qu'il y a une grosse marge de correction des prix, si l'enthousiasme des spéculateurs s'érode et que la demande industrielle s'affaiblit à cause d'un coût trop élevé », ont averti les analystes de UniCredit.