L’avenir incertain du Palladium.

L’avenir incertain du Palladium.

L’avenir incertain du Palladium

A contrario d’autres métaux précieux qui ont eu de belles performances en 2016 (+20% pour l’or, +23% pour l’argent et +18% pour le platine), le palladium a souffert – il n’a pris que 5% au cours de l’année 2016, et ce malgré un déficit de l’offre. La plus grosse part de cette mauvaise performance peut être attribuée à l’essor de la voiture électrique. En résulte une baisse de la demande pour les engins à moteurs diesel dont les catalyseurs sont constitués de palladium.

Ce retournement de situation est à l’origine de l’effondrement du fond spécialisé en platine créé deux ans auparavant à Johannesbourg. Pourtant, Norilsk, le plus gros producteur mondial de palladium, reste optimiste malgré le rapport rendu par Metal Focus concluant qu’une augmentation de 1% de la demande en voitures électriques reviendrait à réduire la demande en palladium de 100,000 onces. Norilsk a annoncé vouloir racheter les stocks de palladium de la Banque Centrale Russe et des fonds d’investissements, qui, selon eux, encombrent le marché. Ils pensent que le palladium peut jouir de la même opportunité que le platine, il y a quelques années, sur le marché de la joaillerie et pourrait s’inscrire en tant que métaux leader.

Pour beaucoup de personnes, cette stratégie semble très risquée, surtout avec cette forte concurrence venant des mines d’Afrique du Sud, qui ont vu une chute de 32% dans leur production depuis les grèves de 2014. Certains experts en métaux précieux croient que les géants devraient concentrer leurs efforts sur une belle production et baser cette production sur une prévision de consommation réaliste, plutôt que de risquer gros avec des stratégies non-fondées de rachat.

Bien que son futur soit quelque peu incertain, le palladium reste hautement privilégié par rapport à son prix de rachat. Son recyclage est bénéfique pour les vendeurs, les acheteurs, mais aussi l’environnement. En tant que leader asiatique, Ecotrade va continuer à offrir des prix compétitifs à ses clients. Pour avoir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter partnership@ecotradegroup.com.

En attendant de vos nouvelles...